Le groupe spécial Méditerranée et Moyen-Orient (GSM) de l'Assemblée nationale.

Dernière mise à jour : août 5

J'ai eu l'honneur de présider la réunion en ligne du Groupe spécial Méditerranée et Moyen-Orient (GSM) de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN.

Nous avons tout d'abord discuté de l'avenir de l'Irak avec l'ancien ambassadeur américain Douglas A. Silliman et la chercheuse Marsin Alshamary. Je les ai notamment interrogés à propos du meilleur degré d'engagement en Irak pour les États membres de l'OTAN ainsi que le caractère indispensable de la poursuite des combats contre Daesh.

Le député Ahmet Berat Çonkar a pu ensuite présenter son avant-projet de rapport à propos de l’avenir de l’Irak et de la question de sa sécurité, de sa stabilisation et de sa vocation. J'ai rappelé qu'il était indispensable que l'Irak reste préservé des tensions régionales et que sa souveraineté et son intégrité territoriale soient respectées.

Ces conversations furent passionnantes à propos d'un sujet extrêmement important pour la stabilité de la région.

Je remercie tous les membres du GSM présents ainsi que nos deux invités. J'espère que l'on pourra se rencontrer en présentiel en novembre à Barcelone pour le séminaire annuel du groupe GSM.