Des étudiants en première année sont dans l’incertitude de la réforme de l'accès aux études de santé

Ils ne doivent pas être des cobayes alors que des incertitudes planent pour la suite de leur cursus. Avec la toute récente réforme, le redoublement n'est plus possible.


La mise en place de la réforme, plus le Covid, plus le fait de passer d'une année de bac où ils ont terminé l'année en distanciel sans avoir d'épreuve de bac classique et arriver tout de suite dans un système universitaire avec beaucoup de cours qui ne sont pas en présentiel c'est très difficile. Nous devons tous en avoir conscience.


C’est pour cela qu’avec mes collègues parlementaires nous avons alerté le Premier Ministre dans un courrier.