Commission d'enquête sur les migrations Déplacement de la commission à la frontière franco-italienne

Je me suis rendue avec, Messieurs Sébastien Nadot, et Jean-François Eliaou, à Nice et à Menton.

Il s’agit du deuxième déplacement de la commission d’enquête, qui s’inscrit dans la continuité de celui réalisé le 10 juin dernier à Calais.

Durant ces deux jours, nous avons rencontré notamment M. Bernard Gonzalez, préfet des Alpes Maritimes, les services de la préfecture des Alpes-Maritimes, la direction territoriale de l’OFII, des représentants des forces de l’ordre, M. Jean-Claude Guibal, maire de Menton, des agents de la SNCF, des associations et des personnes exilées. Nous avons également visité le centre de rétention administrative de Nice et les locaux de mise à l’abri de la police aux frontières de Menton.

C’était important d’être sur place au nom de la commission d’enquête car nous avons eu plusieurs alertes de la part d’associations que nous avons auditionnées sur la situation à la frontière entre la France et l’Italie et sur les conditions d’accueil des personnes migrantes. Par ce déplacement, il s’agit de constater par nous-même ce qui s’y passe, d’examiner les différents niveaux concernés par la gestion et l’accueil de ces personnes, que ce soit au niveau des administrations, des services ou des associations sur place.

Je souligne le travail exceptionnel fourni par ces femmes et hommes qui font de leur possible pour permettre un accueil digne avec les moyens dont ils disposent. Je salue particulièrement l’implication et la qualité du travail fourni par les différents services des forces de l’ordre sur place.