Journée mondiale du bégaiement

Journée mondiale du bégaiement

On peut être éloquent et bègue.
Oui, je suis bègue et le mandat que j’exerce depuis plus de deux ans me pousse à avoir une parole calme, non stressée et juste. Chacun à sa manière, que ce soit la respiration ou la confiance en soi, sachez que peu importe l’outil ou la méthode que vous utilisez, ils sont bons car ce sont les vôtres. Bravo pour l’engagement de l’Association parole bégaiement pour tout le travail qu’ils font pour nous et je suis fière d’avoir pu participer et m’exprimer à leurs côtés lors de la journée mondiale du bégaiement.

Une rentrée dynamique pour la réussite de tous

Une rentrée dynamique pour la réussite de tous

Comme chaque rentrée, j’ai fait le tour des écoles de ma circonscription afin de rencontrer les équipes pédagogiques consacrées à l’objectif de réussite de tous les élèves.

Cette année, l’école Gibert Zola et Doisneau de Cherbourg-en-Cotentin, l’école maternelle de Sideville, les collèges Gilles de Gouberville et Notre Dame de Saint-Pierre-Eglise et le lycée Professionnel Edmond Doucet de Cherbourg-en-Cotentin m’ont ouvert leur porte.

J’ai pu constater que de nombreux établissements ont entrepris une démarche de développement durable, déployé des moyens supplémentaires pour l’apprentissage de la lecture en milieu rural et démontrent par ailleurs la volonté de s’ouvrir à l’international à travers l’enseignement approfondi des langues.

Aussi, dans la Manche, en avance sur la construction de l’école inclusive, l’accompagnement des élèves en situation de handicap est considérablement amélioré par la pérennisation du statut des AESH et la mise en place de 19 Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisé (PIAL).

Que ce soit dans les écoles élémentaires ou dans le secondaire, les équipes pédagogiques et administratives mettent l’accent sur l’apprentissage des disciplines fondamentales tout en s’adaptant aux profils de plus en plus divers des élèves. Les réformes de l’Ecole de la confiance et de celle du lycée sont guidées par une même ambition : que chacun dispose d’un socle commun de connaissances humanistes et scientifiques et puisse s’investir davantage dans ses disciplines de prédilection. Dans le Nord-Cotentin, nous devons par ailleurs encore accentuer l’effort de valorisation des formations professionnelles pour permettre à nos élèves de mieux entrer sur le marché du travail.

A l’Assemblée Nationale cet été

A l’Assemblée Nationale cet été

✅🏨 TRANSFORMATION DU SYSTÈME DE SANTÉ

Présentée et défendue par Agnès Buzyn et Frédérique Vidal, la loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé vient traduire les engagements du Gouvernement pour renouer un lien fort entre les Français et leur système de santé.

📆 Calendrier

📋 13 février 2019 : Présentation du projet de loi en Conseil des ministres. 
🏛 16 juillet 2019 : Adoption définitive du projet de loi par le Parlement.
✍️ 24 juillet 2019 : Promulgation de la loi par le président de la République.

🏨 Contexte

▫️ Le système de santé français est un système de qualité, que l’on mesure par une hausse de l’espérance de vie (2ème rang mondial), un reste à charge très faible et un niveau élevé d’investissement (11,7% du PIB).

▫️ Toutefois, notre système de santé rencontre des rigidités d’organisation, des tensions financières et des inégalités territoriales, couplées à une décroissance du nombre de médecins généralistes par habitant.

🔎 L’essentiel

Traduisant une partie des mesures de la stratégie gouvernementale Ma Santé 2022, la loi est structurée en 3 axes de transformation majeurs :

1️⃣ La modernisation des parcours et carrières des professions médicales :

▫️ Suppression du numerus clausus à la rentrée 2020 afin d’augmenter le nombre de médecins formés (+20 % de médecins formés chaque année) ;

▫️ Réforme du 2ème cycle et suppression des épreuves nationales classantes (l’affectation en troisième cycle des étudiants s’effectuera en prenant en compte leurs résultats aux épreuves, ainsi que leur parcours de formation et leur projet professionnel).

2️⃣ L’amélioration de l’offre de soins dans les territoires et en particulier de l’accès aux soins de proximité :

▫️ Création d’un label « hôpitaux de proximité » pour environ 600 établissements d’ici 2022, avec l’idée d’en faire des structures adaptées aux soins du quotidien (gériatrie, médecine générale, rééducation), plus que jamais nécessaires dans un contexte de vieillissement de la population et d’augmentation des maladies chroniques ;

▫️ Création d’un statut unique de praticien hospitalier titulaire et d’un contrat unique pour les non-titulaires, afin de faciliter l’entrée dans la carrière, de diversifier les parcours professionnels, notamment par la reconnaissance des valences non cliniques, et de rendre plus aisé l’exercice mixte ville-hôpital ;

▫️ Facilitation des débuts de carrières grâce à l’extension du contrat d’engagement de service public et du dispositif de médecin adjoint.

3️⃣ Le développement du numérique dans la santé :

▫️ Création d’une plateforme des données de santé et d’un espace numérique de santé pour chaque patient d’ici le 1er janvier 2022 (Il s’agira d’un compte personnel unique, créé dès la naissance pour chaque citoyen, donnant accès à un portail personnalisé de services, à son dossier médical partagé, ainsi qu’à des applications de santé référencées. Il sera accessible sur tous supports numérique et permettra à chaque usager de gérer l’ensemble de ses données personnelles de santé ainsi que tous ses services numériques de santé.) ;

▫️ Autorisation des actes de télésoin pour les professionnels paramédicaux et de la e-prescription.

Plus d’informations sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

___________

✅🏨 CROISSANCE ET TRANSFORMATION DES ENTREPRISES

Présenté et défendu par Bruno Le Maire, le plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) poursuit deux objectifs : faire grandir les entreprises pour créer plus d’emplois et redéfinir la place de l’entreprise dans la société.

📆 Calendrier

📋 18 juin 2018 : Présentation du projet de loi en Conseil des ministres. 
🏛 11 avril 2019 : Adoption définitive du projet de loi par le Parlement.
✍️ 22 mai 2019 : Promulgation de la loi par le président de la République.

🏨 Contexte

▫️ Les entreprises sont la principale source d’emplois en France avec 66 % de la population active employée par 3,9 millions d’entreprises. Le secteur privé employait, fin 2017, près de 19,3 millions de personnes.

▫️ Pour autant, les entreprises françaises peinent à croître à la même cadence que celles de nos voisins européens. La France compte 5 800 entreprises de taille intermédiaire (ETI). Elles sont 12 500 en Allemagne. Or, ce sont ces entreprises qui créent le plus d’emplois, qui ont le plus de moyens pour innover et qui vont à la conquête de nouveaux marchés.

🔎 L’essentiel

Fruit d’une large consultation associant l’ensemble des acteurs économiques, les élus et la société civile, la loi PACTE poursuit l’objectif de renforcer le tissu productif français et de donner aux entreprises un cadre et des leviers pour innover, se transformer, grandir et créer des emplois.

D’après une étude du Trésor, cette loi pourrait faire augmenter le PIB de la France d’1 point à long terme, dont 0,4 point à l’horizon 2025.

Concrètement, le texte poursuit trois objectifs (libérer, protéger et unir), déclinés en deux volets :

1️⃣ Libérer :

▫️ Création d’un guichet unique électronique pour la création et la vie des entreprises ainsi que d’un registre dématérialisé des entreprises ayant pour but de centraliser et de diffuser les informations les concernant ;

▫️ Allègement et simplification des seuils d’effectifs de salariés dans les entreprises (cette simplification passe par la suppression ou le relèvement de plusieurs seuils) ;

▫️ Passage de la durée des soldes de 6 à 4 semaines afin de rendre plus attractive cette période au profit des commerçants (notamment pour face aux nouvelles formes de vente telles que les ventes privées, les promotions et la croissance du commerce en ligne) ;

▫️ Développement de l’épargne retraite, renforcement du fonds Eurocroissance pour augmenter la participation de l’assurance-vie au financement des entreprises et amélioration du PEA-PME avec l’ouverture aux titres émis dans le cadre du financement participatif ;

▫️ Cessions de participations publiques dans Aéroports de Paris, la Française des Jeux et ENGIE pour alimenter le Fonds pour l’innovation de rupture avec un objectif total de 10 milliards d’euros.

2️⃣ Protéger et unir :

▫️ Suppression du forfait social versé au titre de l’intéressement pour les entreprises de moins de 250 salariés et sur l’ensemble des versements d’épargne salariale pour les moins de 50 salariés ;

▫️ Développement de l’épargne salariale (notamment en levant la condition de disposer d’un plan d’épargne entreprise pour mettre en place un plan d’épargne pour la retraite collectif) et de l’actionnariat salarié (en permettant l’abondement unilatéral de l’employeur sur les fonds d’actionnariat salarié) ;

▫️ Modification du code civil pour consacrer la notion d’intérêt social de l’entreprise et la nécessité de prendre en considération les enjeux sociaux et environnementaux.

Plus d’informations sur le site du ministère de l’Economie et des Finances

________

👩‍🌾🌽 LOI AGRICULTURE ET ALIMENTATION

A la suite des Etats généraux de l’alimentation lancés en 2017, le ministre de l’agriculture Stéphane Travert a présenté au conseil des Ministres la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable (dite « EGalim »). Elle poursuit trois objectifs principaux : payer le juste prix aux producteurs, renforcer la qualité des produits et favoriser une alimentation saine, sûre et durable pour tous.

📆 Calendrier

📋 31 janvier 2018 : Présentation du projet de loi en Conseil des ministres. 
🏛 2 octobre 2018 : Adoption définitive du projet de loi par le Parlement.
✍️ 1er novembre 2018 : Promulgation de la loi par le président de la République.

🔎 L’essentiel

1️⃣ Permettre aux agriculteurs d’avoir un revenu digne en répartissant mieux la valeur

▫️ La construction du prix d’un produit est inversée : ce sont désormais aux producteurs de proposer un prix en tenant compte des coûts de production et d’indicateurs de référence calculés par les organisations interprofessionnelles.

▫️ Une expérimentation de 2 ans est lancée pour relever le seuil de revente à perte de 10% sur les denrées alimentaires. Cela s’accompagne également d’un encadrement des promotions (par exemple, les promotions « 2 pour le prix d’1 » sont interdites).

▫️ L’interdiction de vendre à un prix abusivement bas est élargie, alors que les contrôles et les sanctions sont renforcés.

2️⃣ Renforcer la qualité sanitaire, environnementale et nutritionnelle des produits

▫️ Les néonicotinoïdes sont interdits pour protéger la biodiversité et les abeilles.

▫️ Les activités de vente et de conseil sont séparées en ce qui concerne les produits phytosanitaires. Les rabais et promotions sont également interdits sur ces produits.

▫️ L’utilisation du dioxyde de titane est interdite dans les produits alimentaires. Utilisé pour la seule esthétique, ses nanoparticules pourraient être toxiques pour l’homme.

▫️ Dans le cadre du renforcement du bien-être animal, les sanctions ont été doublées alors que le délit de maltraitance animale a été étendu. Les abattoirs volontaires pourront également expérimenter la vidéo-surveillance. La loi interdit finalement la mise en production de tout nouveau bâtiment destiné à l’élevage de poules en cages.

3️⃣ Favoriser une alimentation saine, sûre et durable pour tous

▫️ A partir de 2022, 50% de produits durables ou labellisés seront servis dans la restauration collective, avec un objectif de 20% de produits bio.

▫️ La restauration collective et l’industrie agroalimentaire peuvent désormais faire des dons alimentaires pour lutter contre le gaspillage. Les restaurants sont également obligés de proposer aux consommateurs la possibilité d’emporter de la nourriture ou des boissons non consommées sur place.

▫️ Dans le cadre de la lutte contre l’utilisation du plastique, les touillettes et pailles en plastique sont interdites à partir de 2020, les bouteilles d’eau en plastique seront interdites dans les cantines en 2020, et à partir de 2025 les contenants alimentaires de cuisson en plastique seront interdits dans la restauration collective.

Plus d’informations sur le site du ministère de l’Agriculture

Sonia Krimi au micro de SudRadio

Mardi 23 avril, j’étais au micro de SudRadio pour le petit déjeuner politique avec Philippe David, et Christophe Bordet

« Nous votons des lois et on pense qu’elles arrivent directement sur le terrain. Ce n’est pas le cas. […] Il y a énormément de personnes qui ne connaissent pas leurs droits. »

Je vous laisse découvrir le contenu de cette vidéo.

Sonia

Inauguration du Tuk Tuk Course de Cherbourg-en-Cotentin

Inauguration du Tuk Tuk Course de Cherbourg-en-Cotentin

J’ai participé à l’inauguration du Tuk Tuk mis en service à partir de lundi 18 février dans les rue de Cherbourg-en Cotentin.

Conçu par Jean Ledru, un entrepreneur cherbourgeois courageux et inventif, ce nouveau mode de transports éco responsable permettra à tous de se déplacer dans la ville pour un prix maîtrisé (entre 2 et 8 euros selon la longueur de la course). Le panneau publicitaire transporté à l’arrière du Tuk Tuk permet de prendre en charge la moitié des coûts de fonctionnement de l’entreprise, sans aucune subvention publique.

Félicitations à Jean Ledru pour la mise en oeuvre de ce projet et bonne première semaine à bord du Tuk-Tuk de Cherbourg-en-Cotentin !

Sonia

Cette semaine à l’Assemblée Nationale du 28 janvier au 3 février

Cette semaine à l’Assemblée Nationale du 28 janvier au 3 février

[La semaine dernière à l’Assemblée Nationale]

➡️ EN SÉANCE

▪️ Le projet de loi sur programmation 2018-2022 et la réforme de la justice a été adopté en nouvelle lecture par l’Assemblée nationale le 23 janvier par 325 voix contre 213. Cette loi entend rendre le système judiciaire plus efficace et plus simple en six axes. Le premier entend simplifier la procédure civile en créant une juridiction nationale dématérialisée, en permettant de régler des différends à l’amiable plus facilement ou en prévoyant un mode de saisine unique en matière civile. Le second point veut alléger la charge des juridictions administratives en recutant notamment des juristes assistants. Le troisième axe a pour but de simplifier et rendre plus efficace la procédure pénale en simplifiant entre autres la procédure d’instruction. Le quatrième point entend instaurer une nouvelle échelle des peines et développer les travaux d’intérêt généraux pour renforcer le sens de la peine. Le cinquième élément a pour but de diversifier le mode de prise en charge des mineurs délinquants. Finalement, le dernier point entend fusionner les tribunaux d’instance et de grande instance dans un souci de renforcement de l’efficacité de l’organisation judiciaire.

Plus d’informations sur le site du Ministère

(http://www.justice.gouv.fr/…/pjljustice-le-dossier-de-prese…)

[Cette semaine à l’Assemblée Nationale du 28 janvier au 3 février]

➡️ EN SÉANCE

▫️ L’Assemblée Nationale examinera la proposition de loi (PPL) du groupe Les Républicains au Sénat visant à prévenir les violences lors des manifestations et à sanctionner leurs auteurs. Cette PPL prévoit de rendre possible le contrôle des manifestants, de permettre la création d’un fichier de personnes interdites de manifestation, de créer un délit consistant à masquer son visage lors de manifestations puni d’un an de prison et de 15.000€ d’amende et finalement de renforcer les sanctions pour possession de fusées d’artifice ou d’armes lors de manifestations.

Plus d’informations sur le site du Sénat

(http://www.senat.fr/…/prevenir_et_sanctionner_les_violences…)➡️ EN COMMISSION

▫️ La Commission des Affaires culturelles et de l’éducation examinera le projet de loi pour une école de la confiance. Ce PJL prévoit notamment l’abaissement de l’age de l’instruction obligatoire à 3 ans et réaffirme la volonté du Gouvernement de garantir la maîtrise des savoirs fondamentaux par tous les élèves. Le projet de loi évoque également la possibilité de créer davantage d’établissements publics locaux d’enseignement international. Un rectorat de plein droit pour Mayotte est prévu, ainsi que la réduction des normes administratives dans l’éducation.

Plus d’informations sur le site du Ministère

(http://www.education.gouv.fr/…/ecole-de-la-confiance-le-pro…)▫️ La Commission des Affaires étrangères et celle des Affaires économiques examinera la proposition de loi du groupe RDSE (centre gauche) au Sénat portant sur la création d’une agence nationale de la cohésion des territoires.

▫️ La Commission des lois examinera le rapport de la mission d’information sur les monnaies virtuelles menée par Eric Woerth et rapportée par Pierre Person

▫️ La Commission des Affaires sociales examinera les propositions de loi du groupe Socialistes et apparentés portant sur la protection de la population des dangers de la malbouffe, l’interdiction du régime européen de travail détaché sur le territoire national, l’expérimentation territoriale visant à instaurer un revenu de base, la mise en place de mesures d’urgence contre la désertification médicale et la création d’un fonds d’indemnisation des victimes des produits phytopharmaceutiques