L’assemblée parlementaire de l’OTAN est une organisation qui, depuis 1955, permet aux parlements des pays membres de se rencontrer afin de débattre de problèmes de sécurité d’intérêt commun. Elle regroupe aujourd’hui des parlementaires des 29 pays membres de l’Alliance atlantique ainsi que de 14 pays associés. En Novembre dernier l’ensemble des mes collègues m’ont élue rapporteure de la commission politique de cette assemblée.

C’est avec un très grand plaisir et aussi un peu d’émotion que je présentais aujourd’hui pour la première fois un projet de rapport pour la sous-commission sur les partenariats, sur « le partenariat OTAN-UE dans un contexte mondial en mutation ».

« L’OTAN et l’UE sont des partenaires naturels. Leur sécurité est aujourd’hui indissociablement liée. Les deux organisations ont pris conscience qu’elles ne possèdent à elles seules toute la gamme de capacités, d’expertise et d’outils militaires nécessaires pour apporter des solutions globales à des défis de sécurité très complexes et multiformes à l’échelle mondiale. La pandémie de coronavirus en est une parfaite illustration ; elle démontre l’importance de cette coopération et plaide en faveur de son renforcement. »