Comme chaque rentrée, j’ai fait le tour des écoles de ma circonscription afin de rencontrer les équipes pédagogiques consacrées à l’objectif de réussite de tous les élèves.

Cette année, l’école Gibert Zola et Doisneau de Cherbourg-en-Cotentin, l’école maternelle de Sideville, les collèges Gilles de Gouberville et Notre Dame de Saint-Pierre-Eglise et le lycée Professionnel Edmond Doucet de Cherbourg-en-Cotentin m’ont ouvert leur porte.

J’ai pu constater que de nombreux établissements ont entrepris une démarche de développement durable, déployé des moyens supplémentaires pour l’apprentissage de la lecture en milieu rural et démontrent par ailleurs la volonté de s’ouvrir à l’international à travers l’enseignement approfondi des langues.

Aussi, dans la Manche, en avance sur la construction de l’école inclusive, l’accompagnement des élèves en situation de handicap est considérablement amélioré par la pérennisation du statut des AESH et la mise en place de 19 Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisé (PIAL).

Que ce soit dans les écoles élémentaires ou dans le secondaire, les équipes pédagogiques et administratives mettent l’accent sur l’apprentissage des disciplines fondamentales tout en s’adaptant aux profils de plus en plus divers des élèves. Les réformes de l’Ecole de la confiance et de celle du lycée sont guidées par une même ambition : que chacun dispose d’un socle commun de connaissances humanistes et scientifiques et puisse s’investir davantage dans ses disciplines de prédilection. Dans le Nord-Cotentin, nous devons par ailleurs encore accentuer l’effort de valorisation des formations professionnelles pour permettre à nos élèves de mieux entrer sur le marché du travail.