Question orale – DDF – 10/09/19

J’ai interrogé le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, lors de son audition à la délégation des droits des femmes.
La question porte sur le logement des femmes victimes de violences. Je l’ai illustrée avec l’exemple de la Cherbourgeoise victime de violences obligée de quitter sa région fin août 2019.
Retrouvez mon passage dans cette vidéo.

Atelier-échange « citoyennes aujourd’hui, maires demain »

Atelier-échange « citoyennes aujourd’hui, maires demain »

Le constat est aujourd’hui implacable, les femmes sont sous-représentées dans le monde politique local :

> 16 % de femmes sont maires

> 7,5 % de femmes sont à la tête de structures intercommunales

> 28 % de femmes sont premières adjointes

> 6 femmes dirigent des villes de plus de 100 000 habitants

« Nous avons besoins des femmes en politique »

Membre de la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale, j’ai organisé avec Huguette Legros, présidente de l’association Femmes et élues de la Manche, vice-présidente du réseau national « Elles aussi », le premier Atelier-échanges portant sur l’engagement des femmes en politique : « Citoyennes aujourd’hui, Maires demain ».

Les objectifs de cette première réunion sont à la fois d’identifier les freins qui se posent à l’engagement des femmes en politique que d’inciter les femmes à oser s’investir dans la vie locale. Dans les communes de moins de 1000 habitants, seul 17% des femmes sont des maires. Cela pose un problème tant éthique que démocratique ! 

L’engagement politique n’est pas réservé aux hommes ou aux experts. Chacune d’entre nous est susceptible d’exercer un mandat d’élue puisque l’essentiel est de vouloir s’intéresser aux autres. L’envie de s’impliquer est primordiale, ensuite les compétences suivent.

Le cadre législatif est en train d’évoluer dans le bon sens puisque le projet de loi « Engagement et proximité » examiné au Parlement cet automne facilitera l’engagement local, en particulier pour les femmes. Les frais de garde d’enfants lors de l’exercice de son mandat seront ainsi systématiquement pris en charge par la collectivité et des formations aux nouvelles élues seront dispensés dès le premier jour de mandat.

Nous avons besoin des femmes en politiques. Aujourd’hui, plus que jamais.

Une rentrée dynamique pour la réussite de tous

Une rentrée dynamique pour la réussite de tous

Comme chaque rentrée, j’ai fait le tour des écoles de ma circonscription afin de rencontrer les équipes pédagogiques consacrées à l’objectif de réussite de tous les élèves.

Cette année, l’école Gibert Zola et Doisneau de Cherbourg-en-Cotentin, l’école maternelle de Sideville, les collèges Gilles de Gouberville et Notre Dame de Saint-Pierre-Eglise et le lycée Professionnel Edmond Doucet de Cherbourg-en-Cotentin m’ont ouvert leur porte.

J’ai pu constater que de nombreux établissements ont entrepris une démarche de développement durable, déployé des moyens supplémentaires pour l’apprentissage de la lecture en milieu rural et démontrent par ailleurs la volonté de s’ouvrir à l’international à travers l’enseignement approfondi des langues.

Aussi, dans la Manche, en avance sur la construction de l’école inclusive, l’accompagnement des élèves en situation de handicap est considérablement amélioré par la pérennisation du statut des AESH et la mise en place de 19 Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisé (PIAL).

Que ce soit dans les écoles élémentaires ou dans le secondaire, les équipes pédagogiques et administratives mettent l’accent sur l’apprentissage des disciplines fondamentales tout en s’adaptant aux profils de plus en plus divers des élèves. Les réformes de l’Ecole de la confiance et de celle du lycée sont guidées par une même ambition : que chacun dispose d’un socle commun de connaissances humanistes et scientifiques et puisse s’investir davantage dans ses disciplines de prédilection. Dans le Nord-Cotentin, nous devons par ailleurs encore accentuer l’effort de valorisation des formations professionnelles pour permettre à nos élèves de mieux entrer sur le marché du travail.