Sonia KRIMI siège à la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances

Sonia KRIMI siège à la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes de l’Assemblée Nationale.

La candidature de Sonia KRIMI, députée de la Manche et membre de la Commission des Affaires étrangères, à la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes a été retenue par le groupe La République en Marche.

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmesCette désignation est la suite logique du programme de la candidate Sonia KRIMI en faveur de l’égalité femmes – hommes et de la prévention de toutes les violences domestiques.

Créée au sein de chacune des deux assemblées du Parlement, la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes à l’Assemblée Nationale compte trente six membres.

La délégation a pour mission d’informer l’Assemblée Nationale de la politique suivie par le Gouvernement au regard de ses conséquences sur les droits des femmes et sur l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, et d’assurer le suivi de l’application des lois dans ce domaine.

La délégation peut entendre toute personne dont elle juge l’audition utile à son information et se saisir de toute problématique entrant dans le champ de ses compétences et proposer des recommandations aux commissions de l’Assemblée. Ses travaux font l’objet de rapports d’information qui sont rendus publics.

La délégation dresse chaque année un rapport public dressant le bilan de son activité. La délégation a pour but aussi de proposer des améliorations de la législation et de la réglementation quand cela est rendu nécessaire surtout en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

L’objectif assigné à la délégation : assurer l’égalité hommes – femmes dans la conception et la mise en œuvre de toutes les politiques publiques. Les rapporteures et  rapporteurs  de  la  délégation peuvent ainsi déposer des amendements.

Depuis  sa  création,  la  délégation  a  ainsi  mené  de  nombreux  travaux  sur  des  sujets variés,  tels  que  la parité  en  politique, l’égalité  professionnelle  entre  les  femmes  et  les hommes, l’égalité professionnelle  et salariale, l’égalité dans la fonction publique, les retraites, le travail  à  temps  partiel, les violences faites aux femmes et la prostitution, le harcèlement sexuel, la contraception et l’interruption volontaire de grossesse mais,  aussi,  par  exemple, les images et violences sexistes dans l’audiovisuel, les jeux vidéos ou internet, la  lutte  contre  le  dérèglement  climatique, le droit d’asile, ou encore l’aide publique au développement.