Protocoles de reprise des établissements scolaires

Protocoles de reprise des établissements scolaires

La situation sanitaire du pays, liée au coronavirus Covid-19, implique la fermeture des écoles, collèges et lycées depuis le lundi 16 mars 2020.
Une continuité pédagogique a été mise en place et a permis de maintenir un contact régulier entre leurs professeurs et la très grande majorité des élèves. Le Président de la République, le Premier Ministre et son gouvernement ont choisi de rouvrir les écoles et les établissements scolaires, progressivement, à partir du 11 mai 2020 dans le respect des prescriptions sanitaires émises par les autorités.

Le présent protocole sanitaire vise à préciser les modalités de réouverture des écoles après le confinement dans le respect de la doctrine sanitaire. Il est destiné aux collectivités territoriales, aux services déconcentrés de l’Etat, aux personnels de directions ainsi qu’à l’ensemble des communautés scolaires.

Le présent protocole sanitaire repose sur la doctrine élaborée par les autorités sanitaires du pays. Il vise à présenter les prescriptions à mettre enœuvre pour permettre la réouverture des écoles et établissements scolaires après la période de confinement. Il est destiné aux collectivités territoriales, aux services déconcentrés de l’Etat, aux directeurs et aux personnels de direction ainsi qu’à l’ensemble des communautés scolaires.
Le protocole est composé d’un guide relatif aux écoles primaires (maternelles et élémentaires), d’un guide relatif aux établissements scolaires ainsi que de dispositifs d’affichages et de communication qui sont mis à la disposition de l’ensemble des parties prenantes.

Chaque guide est constitué d’une présentation des principes généraux et de fiches récapitulant les prescriptions et les modalités de contrôles pour chacune des thématiques suivantes :

● Accueil des élèves

● Aménagement des salles de classe

● Gestion de la circulation des élèves

● Activités sportives et culturelles

● Récréation

● Nettoyage/désinfection des locaux

● Dimensionnement et équipement des sanitaires

● Gestion de la demi-pension

● Enseignements spécifiques : musique, arts plastiques, sciences, technologies


Enfin, il présente les actions à conduire en cas :

● de cas possibles de covid-19 au sein de l’école ou de l’établissement scolaire

● de cas avéré de covid-19 au sein de l’école et de l’établissement

Il repose sur cinq principes généraux :

❖ Le maintien de la distanciation physique

❖ L’application des gestes barrière

❖ La limitation du brassage des élèves

❖ L’assurance d’un nettoyage et d’une désinfection des locaux et matériels

❖ La communication, l’information et la formation

Covid-19, réouverture des plages.

Covid-19, réouverture des plages.

🏖 Avec plusieurs de mes collègues parlementaires nous avons demandé au Gouvernement la réouverture des plages à partir du 11 mai pour des activités physiques et sportives.

✔️ Nous pouvons laisser les élus locaux en lien avec les Préfets décider de cette possibilité et nous pouvons leur faire confiance pour garantir le respect des règles sanitaires.

🔒 Fermeture de l’abattoir de Cherbourg

🔒 Fermeture de l’abattoir de Cherbourg

La décision inattendue de fermer l’abattoir de Cherbourg a créé un véritable trouble pour les agriculteurs et les artisans de viande du Nord-Cotentin ❗️

Ils sont contraints de modifier complètement leurs chaînes d’approvisionnement en pleine épidémie de Covid-19. L’abattage de la viande doit se faire maintenant sur un rayon de plus de 100 km, posant de sérieuses questions de praticité et d’écologie.

L’abattoir de Carentan n’étant toujours pas opérationnel, nos agriculteurs ont été mis au pied du mur sans véritables solutions et garanties.

📝 J’ai adressé un courrier au Préfet de la Manche pour demander la réouverture, même à minima de l’abattoir afin de garder en circuit court les meilleurs animaux.

https://actu.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin_50129/un-collectif-voudrait-rouvrir-labattoir-cherbourg-attendant-celui-carentan_33315837.html?fbclid=IwAR0kfwAYIj5p8eyxLJXVGdo31gSYFtdmNeLaPr-kKzT9TaTRi-ZlaL4Ohh4

Crise du Coronavirus: Réouverture des marchés dans le département de la Manche

Crise du Coronavirus: Réouverture des marchés dans le département de la Manche

Dans la Manche, les marchés ne sont toujours pas autorisés, alors que le premier confinement était normalement de 15 jours. L’interdiction des marchés était temporaire mais maintenant ça devient très long. Le monde agricole et les commerçants se demandent quand est-ce que çela va s’arrêter ? Il y a aujourd’hui un impératif de soutien pour qu’ils puissent reprendre leur activité.

Certes, il y a le décret du 23 mars 2020, qui interdit les marchés et donne en même temps le choix au préfet pour donner des dérogations.

Les maires souhaitant l’ouverture de leurs marchés demandent une dérogation au Préfet – et là je fais confiance à tous les services des mairies, ils ont largement la compétence d’assurer et de faire respecter les règles sanitaires sur les marchés.

Alors même que le ministre de l’agriculture et de l’alimentation a annoncé sa volonté que les marchés ouvrent de nouveau, c’est au Préfet de la Manche de décider de ces dérogations et d’avoir une lecture se basant également sur le caractère régulier.

J’ai alors demandé à Monsieur le Préfet d’avoir confiance comme je fais confiance en nos producteurs et nos commerçants. Organisons avec eux la possibilité de filtrages à l’entrée des marchés, des marquages au sol, une circulation à sens unique et du gel hydroalcoolique à l’entrée et à la sortie des marchés.

Il en est assez entendre que le gouvernement n’a qu’à décider la réouverture des marchés. Ce sont les mêmes personnes qui dénoncent la verticalité des décisions parisiennes.

Alors pour une fois que nous avons la main de se concerter localement, faisons-le intelligemment, en respectant les règles sanitaires et en assurant la pérennité des activités du monde agricole local !