Conférence de presse d’Emmanuel Macron : un tournant dans la méthode, des annonces importantes et un regret

Conférence de presse d’Emmanuel Macron : un tournant dans la méthode, des annonces importantes et un regret

A la suite de la conférence de presse du Président de la République, je salue des annonces qui répondent aux difficultés exprimées à travers la crise sociale que nous traversons depuis 5 mois. Emmanuel Macron a reconnu la légitimité de revendications profondément soutenues qui justifient un changement de méthode pour transformer le pays et réduire les fractures sociales et territoriales.

La réindexation des pensions de retraites de moins de 2000 euros au 1er janvier 2020 et de l’ensemble des pensions à compter du 1er janvier 2021 est une mesure de justice sociale importante.

La création des maisons « France services » dans chaque canton répond à l’exigence d’accessibilité et de proximité des services publics. En outre, le redéploiement des fonctionnaires de l’administration centrale sur les territoires améliorera la qualité de l’accueil dans les services administratifs.

La garantie du versement des pensions alimentaires aux parents isolés a été confirmée. La situation de grande fragilité de familles monoparentales, souvent composées de femmes célibataires ayant plusieurs enfants à charge, a donc été prise en compte. Il faut désormais lutter contre le non-recours aux aides sociales qui est évalué à 10 milliards d’euros par an.

Le Président de la République a par ailleurs décliné un changement de méthode pour remettre l’humain au centre de l’action publique.
Nous pourrons compter sur davantage de représentation, de consultation et de participation pour retrouver la confiance dans la vie démocratique.

J’exprime toutefois un regret : la prise en compte du vote blanc dans le décompte des suffrages exprimés était une forte demande de nos concitoyens en quête de considération même lorsqu’ils désavouent l’offre politique proposée. Il faudra que le parlement travaille cette question au cours de l’examen de la réforme constitutionnelle à l’été 2019.

Programme Interclasse de France Inter

Programme Interclasse de France Inter

Dans le cadre du programme Interclasse de France Inter, j’ai rencontré des lycéens parisiens qui collaborent avec Carine Becard, journaliste au service politique de France Inter à la réalisation d’un reportage radiophonique. Ce programme permet ainsi à de professionnels de la radio d’initier des élèves aux pratiques journalistiques et à la vérification des ressources.

Au cours de cette rencontre sur le thème des migrations, je suis revenue sur mon parcours, sur mes engagements et convictions. Nous avons échangé sur l’actuel dispositif d’accueil de demandeurs d’asile, sur les mesures que nous pourrions mettre en place pour améliorer notre accueil et notre accompagnement des personnes qui fuit des conditions de vie indignes et cherchent en France la liberté et de meilleures conditions de vie.
Je suis ravie d’avoir pu échanger avec eux sur la question de la tolérance, de citoyenneté, d’intégration. Une belle initiative à saluer.

Bravo à eux !

Cette semaine à l’Assemblée Nationale du 28 janvier au 3 février

Cette semaine à l’Assemblée Nationale du 28 janvier au 3 février

[La semaine dernière à l’Assemblée Nationale]

➡️ EN SÉANCE

▪️ Le projet de loi sur programmation 2018-2022 et la réforme de la justice a été adopté en nouvelle lecture par l’Assemblée nationale le 23 janvier par 325 voix contre 213. Cette loi entend rendre le système judiciaire plus efficace et plus simple en six axes. Le premier entend simplifier la procédure civile en créant une juridiction nationale dématérialisée, en permettant de régler des différends à l’amiable plus facilement ou en prévoyant un mode de saisine unique en matière civile. Le second point veut alléger la charge des juridictions administratives en recutant notamment des juristes assistants. Le troisième axe a pour but de simplifier et rendre plus efficace la procédure pénale en simplifiant entre autres la procédure d’instruction. Le quatrième point entend instaurer une nouvelle échelle des peines et développer les travaux d’intérêt généraux pour renforcer le sens de la peine. Le cinquième élément a pour but de diversifier le mode de prise en charge des mineurs délinquants. Finalement, le dernier point entend fusionner les tribunaux d’instance et de grande instance dans un souci de renforcement de l’efficacité de l’organisation judiciaire.

Plus d’informations sur le site du Ministère

(http://www.justice.gouv.fr/…/pjljustice-le-dossier-de-prese…)

[Cette semaine à l’Assemblée Nationale du 28 janvier au 3 février]

➡️ EN SÉANCE

▫️ L’Assemblée Nationale examinera la proposition de loi (PPL) du groupe Les Républicains au Sénat visant à prévenir les violences lors des manifestations et à sanctionner leurs auteurs. Cette PPL prévoit de rendre possible le contrôle des manifestants, de permettre la création d’un fichier de personnes interdites de manifestation, de créer un délit consistant à masquer son visage lors de manifestations puni d’un an de prison et de 15.000€ d’amende et finalement de renforcer les sanctions pour possession de fusées d’artifice ou d’armes lors de manifestations.

Plus d’informations sur le site du Sénat

(http://www.senat.fr/…/prevenir_et_sanctionner_les_violences…)➡️ EN COMMISSION

▫️ La Commission des Affaires culturelles et de l’éducation examinera le projet de loi pour une école de la confiance. Ce PJL prévoit notamment l’abaissement de l’age de l’instruction obligatoire à 3 ans et réaffirme la volonté du Gouvernement de garantir la maîtrise des savoirs fondamentaux par tous les élèves. Le projet de loi évoque également la possibilité de créer davantage d’établissements publics locaux d’enseignement international. Un rectorat de plein droit pour Mayotte est prévu, ainsi que la réduction des normes administratives dans l’éducation.

Plus d’informations sur le site du Ministère

(http://www.education.gouv.fr/…/ecole-de-la-confiance-le-pro…)▫️ La Commission des Affaires étrangères et celle des Affaires économiques examinera la proposition de loi du groupe RDSE (centre gauche) au Sénat portant sur la création d’une agence nationale de la cohésion des territoires.

▫️ La Commission des lois examinera le rapport de la mission d’information sur les monnaies virtuelles menée par Eric Woerth et rapportée par Pierre Person

▫️ La Commission des Affaires sociales examinera les propositions de loi du groupe Socialistes et apparentés portant sur la protection de la population des dangers de la malbouffe, l’interdiction du régime européen de travail détaché sur le territoire national, l’expérimentation territoriale visant à instaurer un revenu de base, la mise en place de mesures d’urgence contre la désertification médicale et la création d’un fonds d’indemnisation des victimes des produits phytopharmaceutiques