Depuis le dimanche 18 juin 2017, je suis députée de la 4e circonscription de la Manche.

Dès le lendemain de mon élection, j’ai – comme je m’y étais engagée durant la campagne – démissionné de mon poste de consultante chez EFESO. Je vais donc pouvoir consacrer tout mon temps à la charge qui m’a été confiée par les électeurs.

Je porte dorénavant la parole des habitants du Cotentin à l’Assemblée Nationale. Je l’ai dit et répété, je ne ferai pas de politique politicienne. Je ferai en sorte de ne pas tomber dans les calculs et les postures. Cela ne m’intéresse pas.

Je souhaite rassembler et travailler avec tout le monde, sans distinction.

Quel est mon rôle ?

Sonia Krimi ANComme députée, je dois défendre les intérêts de la France dans un monde en mouvement. C’est pour cela que j’ai choisi la Commission des Affaires étrangères.

Comme députée, je dois porter les projets du Cotentin : industrie, agriculture, pêche, attractivité médicale, artisanat, tourisme, culture, déploiement numérique, mix énergétique, énergies marines renouvelables…

Comme députée, je dois faciliter la vie des PME et TPE. Nombreux sont les obstacles – au-delà de la géographie – qui freinent l’activité et la création d’emplois. La France étouffe en partie à cause des règlements et de la lourdeur des normes. Simplifions la vie de nos entrepreneurs. Je n’aborde même pas la problématique du train. Je reverrai cela avec la Région et la SNCF.

Comme députée, je mettrai toujours en avant l’intérêt général. La France a besoin de se réformer pour affronter la mondialisation croissante et apporter davantage de justice et d’égalité, l’une ne va pas sans l’autre. Je défendrai le maintien des services publics (Education, Trésor public, Justice, SDIS) qui font de notre Cotentin un cadre de vie agréable et attractif.

A l’image de mes électeurs (salariés, chefs d’entreprise, artisans, fonctionnaires, retraités, responsables d’association, élus ou étudiants…), je souhaite m’inscrire dans une vraie dynamique et partager avec le plus grand nombre la réussite du mandat d’Emmanuel Macron.

Je veux être utile, simplement utile.