Dans le cadre de la mission d’information sur la lutte contre le financement du terrorisme international dont je suis co-rapporteur, je me suis rendue du 3 au 7 décembre 2018 à New York et Washington pour rencontrer les acteurs internationaux engagés sur le sujet.

Ce déplacement s’inscrit dans la continuité des travaux de la mission qui ont débuté en juillet 2018, au cours desquels nous avons pu auditionner des chercheurs et représentants des institutions nationales en charge du renseignement financier et de la lutte contre le terrorisme. Ces premières auditions nous ont notamment permis d’identifier les freins qui ralentissent le travail d’identification des flux financiers suspects. Il est ressorti de ces premiers échanges la nécessité de consolider la coopération entre les différentes institutions nationales et nos homologues étrangers en matière de lutte contre le terrorisme.
Cette visite aux Etats-Unis a été l’occasion de dresser un état des lieux des travaux élaborés au sein des institutions internationales pour lutter contre le financement international. J’ai ainsi rencontré M. Vladimir Voronkov, Secrétaire général des Nations Unies en charge de la lutte contre le terrorisme, M. Gustavo MeMeza Cuadra, Président du Comité contre le Terrorisme de l’ONU, M. Nadim Kyriakos-Saad, directrice juridique du FMI ainsi que des représentants d’ONG. J’ai aussi pu rencontrer des parlementaires venant de nombreux pays au cours du forum parlementaire sur la sécurité où nous avons pu échanger sur les bonnes pratiques de chaque pays.

Il est nécessaire de soutenir et renforcer ces instances internationales de concertation et de collaboration contre le terrorisme. Chaque Etat doit s’engager à son niveau pour lutter contre la menace terroriste. Cette coopération est essentielle pour contrer les actes terroristes et les phénomènes de radicalisation.